Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/07/2012

Quand la loi sur la manipulation mentale noie le poisson...

La célébration des 10 ans de la loi About-Picard sur le délit de sujétion mentale le 26 octobre dernier a- telle permis de tirer un bilan concluant ? En réalité les faits indiquent que contrairement à ce qui a été avancé les manipulations mentales ne sont pas circonscrites aux ladites "sectes" mais qu'elles sont largement répandues dans notre société. Décryptage.

Le site Ouvertures.net révèle l'éloquent résultat de 10 ans d'application de cette loi: 35 condamnations dont 4 à 5 décisions seulement auraient été prononcées au titre des dérives sectaires. De quoi rameuter toute la presse...

Pourtant derrière cet aveu d'échec se profile une énorme machine de manipulation mentale qui sévit chaque jour. L'excellent film "I comme Icare" réalisé par Henri Verneuil avec Yves Montant dans le rôle d'un Procureur enquêtant à la trace des Services secrets en est un parfait exemple. Voici ci-dessous un extrait édifiant de 15 minutes qui illustre ce qui se passe dans la vie de tous les jours:

Cette fiction reprend très bien une série d'expériences qui ont été réalisée dans les années 60...

Le conflit entre la conscience et la soumission aveugle à une autorité 

Stanley_Milgram.jpg

Le Docteur Stanley Milgram (1933-1984) est le célèbre psychologue social américain qui a réalisé dès 1960 des expériences sur plusieurs centaines de sujets (636 au total) pour analyser les mécanismes de soumission d'un individu face à une autorité. Il ressort de toutes les variantes de l'expérience réalisée dans un laboratoire qu' environ 62,5 % des personnes seraient prêtes à envoyer des décharges de 135 à 405 volts à un joueur (comédien complice) qui réponds mal, pour se soumettre docilement à une autorité; en l'occurrence celle représentée par des blouses blanches.

L'intérêt de ce test c'est qu'on a même proposé aux "moniteurs" d'aller prendre contact physiquement avec la "victime" afin de la soulager pour tenter de mesurer le degré d'empathie sur la conscience de l'individu !

Des détracteurs prétendent que ces expériences ont été menés avant la révolution hippie aux Etats-Unis en 1966 et en France en 1968, époque où l'on se soumettait facilement aux autorités. C'est surestimer notre génération.

D'autres indiquent que le faible appât du gain expliquerait que des 'gens faibles' s'y inscrivent (4,5 dollars à l'époque alors que le revenu hebdomadaire moyen d'un citoyen américain en 1960 était de 25 dollars; aujourd'hui il est cent fois plus élevé). C'était plutôt une belle affaire qui ne laisse aucune place à ce genre de cliché.

Pour trancher avec ces critiques le département de l'information du réseau de télévision américain (ABC) a reproduit l'expérience de Milgram en 2006 avec les mêmes résultats (plus de 65 %) !

Ces expériences ont le mérite d'expliquer tout en partie les incompréhensibles atrocités nazies puisque lors du procès de Nuremberg la plupart des bourreaux justifiaient leurs crimes en déclarant qu'ils 'obéissaient aux ordres de leur hiérarchie'. Mais aujourd'hui, outre le fait qu'on soit toujours subordonné à différentes institutions qu'en est-il du pouvoir des médias ?

La puissance de l'autorité audiovisuelle

Chaque Français de plus de 5 ans passerait en moyenne 3h30 par jour devant le petit écran, faisant de cette activité la deuxième après le sommeil. Notre espérance de vie étant de 80 ans, nous y consacrons quatorze années entières de notre existence. Peut-on donc nier l'impact qu'elle peut avoir sur nous ? Non, en réalité elle modélise les comportements.

En 2009 France Télévisions produit le documentaire "le Jeu de la mort" mettant en scène un test scientifique déguisé en jeu télévisé animé par Tania Young où des candidats croyaient infliger des décharges électriques à un concurrent (Zone Xtrême) en référence à l'expérience de Milgram. La différence notable est que l'autorité scientifique représentée par le technicien en blouse grise est remplacée par une présentatrice de télévision. Voir ci dessous le court extrait:

 Les résultats sont consternants; sur les 80 candidats le taux d'obéissance pour aller jusqu'au bout, c'est à dire pour administrer une décharge de 460 volts est de 81 % ! Ce qui est supérieur à l'expérience de Milgram. Le producteur de l'émission, Christophe Nick, présente son documentaire comme une preuve que la télé peut faire faire n’importe quoi à n’importe qui...(Voir le témoignage d'un candidat 'sain d'esprit')

L'avis d'un internaute qui a pour pseudo Artemiss est intéressant: "Le Jeu de la Mort n'est que le reflet d'une banalisation de la violence. "La torture est acceptée et pratiquée aux Etats-Unis, dans les prisons secrètes de la CIA en Europe, chez les forces de l'Otan... On se gave même de sang (vampires), de meurtres (Dexter), de manipulation (Desperate Housewives) à la télévision. Le tout avec bonne conscience, voire...de l'humour." 

Le constat du Professeur de psychologie sociale Jean-Léon Beauvois est sans appel; il souhaite qu'un jour on puisse mettre "des limites à ce que la télé donne à voir, notamment la mort en direct. Depuis les années 1950, on sait que la vision répétée de telles scènes n'est pas anodine, qu'elle détermine nos comportements. Il faudrait aussi se débarrasser de ce stéréotype selon lequel nous vivons sous le signe de la liberté et de la démocratie. C'est une illusion dangereuse. Cette expérience, qui démontre que 80% des gens se comportent comme de possibles tortionnaires si la télévision le leur demande, reflète un pouvoir terrifiant. Quand une masse est gérée au niveau de ses pensées, de ses attitudes, de ses comportements, j'appelle ça un totalitarisme. Un totalitarisme tranquille, parce qu'on ne nous tape pas dessus et qu'on ne nous met pas en prison. Mais un totalitarisme quand même (...)  Les psychologues sociaux savent parfaitement que si l’illusion de liberté n’induit aucune rébellion, preuve que cette liberté est illusoire, elle est le préalable aux manipulations, à l’internalisation et à la rationalisation des comportements. On obéit autant qu’avant, mais en se donnant de bien meilleures raisons d’obéir (...) On pourrait réduire sensiblement les chiffres de la délinquance en diminuant, de 50 % la quantité d'hémoglobine à la télévision. Mais est-ce que les producteurs seraient d'accord ?

Un pouvoir qui conditionne la pensée

La télévision a donc un réel pouvoir prescriptif sur les gens. Elle en exerce en tout cas sur ceux qui passent dans ses studios comme Tania Young a exercé du pouvoir sur les candidats. La question est « que va faire la télévision de ce pouvoir ? » Nous constatons déjà qu’elle peut s’en servir pour amener les gens à donner au téléthon comme elle peut s’en servir pour leur faire manger des araignées ou se mouvoir parmi des rats. Dans les faits quotidiennement elle prescrit ce qui doit être dans la norme en matière de moeurs, de mode, d'habillement, d'usage et de goût. Elle façonne les mentalités et les comportements que nous voyons ce développer autour de nous. De ce fait il est évident que le petit écran conditionne l'opinion publique! C'est un bien triste constat.

Que dire des 19% qui n'ont pas été jusqu'au bout ? Malgré les pressions, leur conscience était la plus forte. Ces personnes ont su écouter leur conscience en dépit des pressions exercées sur elles: c'est la liberté de conscience précisement qui était en jeu. Une soumission à des valeurs morales qui font office d'autorité sur la conscience peut très bien amener un sujet à désobéir à une autorité institutionnalisée. La différence tient à ce que l'individu considère comme le plus sacré.

Quand des institutions manipulent les masses...

Il est prouvé que la publicité touche notre mémoire implicite. Les images et les messages que nous envoient des institutions comme les médias et les politiques sont d'autant plus efficaces. Mais la personnalité de chacun est déterminante. 

Au milieu des années 1990 nous avons constaté qu'une poignée de parlementaires (dont certains franc-maçons) a fait croire à des millions de citoyens que seules les "sectes listées" sont potentiellement dangereuses en commettant des dérives sectaires ce qui  dédouane de façon implicite toutes les autres associations (loges comprises) de ce type de délits. Beaucoup y ont crus. Une machine à stigmatisation sans précédent a frappée des centaines de milliers de citoyens du seul fait de leurs croyances. Ces institutions se sont substituées à la justice qui est pourtant suffisamment armée pour réprimer tous délits que peut causer une association ou un individu. Ce qui est paradoxal c'est que ne pouvant caractériser leurs accusations autrement elles ont fait voter un délit de sujétion mentale arbitraire et spécifique !

La liberté de conscience contre la manipulation mentale

Bien au contraire; les individus qui apprennent à obéir à leur conscience plutôt qu'à des "codes" reçues se prémunissent contre toute endoctrinement de masse. Ce fut le cas de nombreux citoyens allemands dans les années 30 qui n'ont pas laissé le climat de propagande revancharde et antisémite les influencer au point de rentrer dans les jeunesses hitlériennes. Parmi ces gens les Bibelforshers qui sont appelés aujourd'hui les Témoins de Jéhovah. Ils ont opposés une résistance spirituelle qui dépasse l'entendement à ces démons de l'intolérance ! Cette fermeté est tout simplement un droit qui est souvent bafoué; la liberté de conscience. C'est cette liberté qui est un rempart contre toutes les tyrannies.  Pourtant ce qui est paradoxal c'est qu'aujourd'hui des réseaux  secrets ('sectaires'?) d'endoctrinement en France comme ailleurs tentent de mettre au ban de la société ceux qui justement font usage de leur conscience pour ne pas se plier aux diktats de la société ! On fait même passer ces derniers pour des manipulateurs ! Chercher l'erreur...

Commentaires

i come icar doit abslolument repassé ala televisvision montré la manupulation mental

Écrit par : chapot | 28/02/2013

loi sur la manupulation mental dit voté a tout pris le film i comme icar doit étre repassé les chaine télévivsion

Écrit par : chapot | 28/02/2013

Les commentaires sont fermés.