Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/08/2012

Récapitulatif des risques de la transfusion sanguine

Un reportage réalisée par Jeanita Richard et présenté par Gilles Provost au Canada remet en cause les transfusions sanguines qui seraient souvent données inutilement et parfois au dépens de la santé des patients. Quels sont les risques connus de la transfusion sanguine ? Un petit résumé s'impose afin de briser les tabous encore persistants à ce sujet.

 

 

Voici quelques risques post-transfusionnels (liste non exaustive et remise à jour au fur et à mesure des découvertes):

  • Les médecins ont une opinion tranchée quand il s'agit de transfuser ou pas alors que cet acte n'a jamais été évalué avec la même rigueur que les autres traitements puisque le slogan "donner du sang c'est donner la vie" est érigé en dogme.
  • Selon une étude du Professeur Jacques Lacroix le risque de mourir à l'hopital est 7 fois plus élevé chez ceux qui avaient reçu plus de transfusions sanguines que les autres.
  • Selon une étude du professeur Paul Hébert ceux qui font de l'anémie en recevant du sang ont moins d'oxygénation de leur propre sang
  • La transfusion interfère la cicatrisation en la retardant chez ceux qui subissent une grosse intervention chirurgicale ce qui nuit au patient
  • La transfusion augmente par trois le risque d'infections, d'embolies, de crises cardiaques et de maladies rénales.
  • Une étude américaine révèle qu'après seulement 15 jours de conservation le sang devient plus nocif et deux fois plus mortels: les crises respiratoires et rénales augmentent de 70 % et les autres complications comme les infections généralisées grimpent de 40 % !
  • L'oxygénation est ralenti quand le sang a plus de 15 jours de stockage ce qui est inutile pour le patient.
  • Le sang stocké perd de l'oxyde nitrique, un composant clé, dans les 3 heures qui suivent son prélèvement. Or ce dernier facilite le transfert d'oxygène des cellules des globules rouges du sang aux tissus. Les cellules des globules rouges deviennent plus dures alors que le taux d'oxyde nitrique diminue, rendant le passage dans les petits vaisseaux encore plus difficile
  • L'hépatite C, transmissible exclusivement par le sang, pose des problèmes plus sérieux. En effet, cette maladie évolue, dans la moitié des cas, en hépatite chronique ; laquelle entraîne parfois des cirrhoses ou des cancers du foie. Les risques mortels, liés à l'hépatite C, sont d'environ 10%. Il s'agit donc d'une maladie redoutable... Or, on ne dispose pas de tests parfaitement fiables pour la dépister.
  • Un transfusé ne peut pas donner son sang.

00:35 Publié dans Sang | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.