Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/08/2014

La disparition d’Ashya King n'a rien à voir avec l'appartenance aux Témoins de Jéhovah

Alors que les autorités françaises et britanniques ont lancé vendredi dernier un appel pour retrouver un enfant de 5 ans atteint d'une tumeur au cerveau et retiré d'un hôpital britannique par ses parents, "Témoins de Jéhovah", la presse s'empresse de signaler ce délit comme une conséquence de leur refus des produits sanguins. Est-ce vraiment le cas ? Cet incident horrible est 'du pain bénit' pour leurs opposants qui fond appel à l'émotionnel pour salir leur culte...Pour l'instant, ne connaissant pas les détails de ce qui s'est passé on relève un peu partout les habituels clichés. Pourtant quelques indices montrent qu'on fait encore fausse route. Voyez les derniers faits par vous mêmes.

"Mobilisation des Témoins de Jéhovah" pour un enfant en danger

ashia.jpgLes plus de 10 000 congrégations des Témoins de Jéhovah ont été invités à signaler ce couple et leurs enfants aux autorités. Pourquoi ? Ses parents seraient ou ont été Témoins de Jéhovah. Même s'ils ne le sont plus leur réputation est entaché du fait de cet enlèvement incompréhensible. Selon l'AFP "A la demande des autorités britanniques, Interpol a diffusé en fin d'après-midi une "alerte mondiale" aux 190 pays membres de l'organisation policière internationale. "Il est vital que nous retrouvions Ashya aujourd'hui", a dit Chris Shead, un porte-parole de la police britannique lors d'une conférence de presse télévisée. 

L'hôpital a précisé que l'enfant avait été autorisé à quitter sa chambre sous la surveillance de ses parents. On apprend donc que contrairement à ce que laisse entendre le tapage médiatique, qu'ils l'ont bien fait opérer d'une tumeur au cerveau il y a une semaine, loin de vouloir refuser les soins ! Le personnel, inquiet de leur longue absence, avait fini par donner l'alerte.

Selon Eric Bouillard, procureur de la République à Cherbourg, où la famille est arrivée jeudi à 20h00 par ferry, la "fin d'autonomie" de la batterie de la sonde neurogastrique était même "à peu près la mi-journée".

Qu'elle est la position des Témoins de Jéhovah sur cette affaire ?

Selon une autre dépêche de l'AFP, L'office britannique "d'information publique pour les Témoins de Jéhovah" a confirmé que le couple faisait partie de leurs fidèles. "Nous ne connaissons pas (...) les raisons qui ont motivé les choix médicaux de cette famille, choix qui sont toujours des décisions personnelles", a précisé un porte-parole de cet office.

"Autant que nous sachions, absolument rien n'indique que cette décision ait été motivée par des convictions religieuses. Les Témoins de Jéhovah sont encouragés à rechercher le meilleur traitement médical pour eux-mêmes et pour leurs enfants", a-t-il ajouté.

Selon la dépêche de l'AFP, "les Témoins de Jéhovah de France ont annoncé samedi avoir demandé à [leurs congrégations] de signaler toute présence du couple anglais, [fidèle] de leur culte, en fuite après avoir enlevé son fils de cinq ans atteint d'une tumeur au cerveau."

"Contacté par le consulat britannique au sujet d'Ashya King et de ses parents, le siège national des Témoins de Jéhovah de France a demandé aux ministres du culte de tout le pays de lui signaler la présence éventuelle de cette famille, notamment lors des offices religieux de ce week-end", affirme le Bureau d'information des Témoins de Jéhovah dans un communiqué, tout en déplorant de voir leur réputation "salie".

Estimant que "cette situation n'a pas de lien avec l'appartenance religieuse des parents", le texte trouve "navrant de constater une nouvelle fois l'exploitation inouïe d'un fait divers malheureux, non élucidé, pour salir la réputation des Témoins de Jéhovah", conclut-il.

Le fait que les Témoins de Jéhovah de France se désolidarisent de cette décision montre qu'on a à faire non pas à un cas litigieux sur leurs croyances religieuses mais à un cas isolé et dramatique ! Il est regrettable que peu de médias télévisés relaient ce fait !

 Avis de recherche:

brett king.png

ashia k.jpg

ashia.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Brett, 51 ans, et Naghemeh King, 45 ans, ont enlevé leur enfant Ashya, 5 ans hospitalisé pour une tumeur au cerveau dans un établissement de Southampton (sud de l'Angleterre).

Un mandat d'arrêt a été lancé samedi après-midi au niveau européen pour retrouver les parents !

La famille britannique, de type européen, circulerait à 9 dans un monospace Hyundai gris, selon le parquet. Les six autres enfants ont entre 3 et 22 ans. La procédure alerte enlèvement n'a pas été enclenchée. Son lancement nécessite l'accord des parents.

Hospitalisé pour une tumeur au cerveau, Ashya serait en chaise roulante et ne peut communiquer, tout en dépendant d'une sonde neurogastrique. Les autorités ont indiqué vendredi que la batterie de la machine devait "se vider dans la journée". On ne sait pas si les parents ont sur eux des batteries additionnels mais on espère qu'elle a été remplacée...

Selon la police britannique la famille King se trouve «désormais en Espagne», plus précisément dans la région de Marbella, «où elle possède des attaches fortes (...) Nous pensons que la famille a une maison là-bas. Elle ne fait pas mystère sur les réseaux sociaux de ses nombreuses visites dans la région", a ajouté le commissaire adjoint Chris Shead dans son dernier point de presse samedi après-midi.

La polémique sur les transfusions sanguines reprend en France

Côté français, "on est assez inquiet pour l'état de l'enfant. Peut-être à tort, je ne sais pas si les parents ont assuré une prise en charge médicale, mais pour l'instant on n'a pas d'élément en ce sens", a dit le procureur à Cherbourg.

Toutes les Agences régionales de la santé de l'Hexagone ont été averties "pour que même le plus petit hôpital de France soit au courant" du cas de l'enfant, a souligné le procureur. "Même si on n'a pas le pouvoir de soigner les enfants contre le gré des parents - c'est une difficulté qu'on a avec les Témoins de Jéhovah notamment - on veut au moins entrer en contact avec eux et essayer de voir ce qui se passe", a-t-il précisé.

Ceci est inexact car en France les médecins peuvent soigner les enfants mineurs si leur pronostic vital est en jeu !

Selon RTL.Be "Une amie de la famille a affirmé que les parents d'Ashya, Brett King, 51 ans, et Naghemeh King, 45 ans, qui sont tous deux Témoins de Jéhovah , avaient agi par "désespoir". "C'est une amie de ma mère. Elle s'est enfuie par désespoir et pour chercher de l'aide à l'étranger, parce qu'ils ne peuvent pas accepter qu'il n'y ait rien à faire pour sauver leur garçon. Ne les jugez pas s'il-vous-plaît. C'est une famille très aimante, très gentille et je suis persuadée qu'ils font tout ça seulement pour aider leur fils", a écrit Katie Fletcher sur la page Facebook de la police de Hampshire."

 Conclusion à la lumière des faits

Il est étonnant que le père choisisse de passer via la France pour l'Espagne pour ne pas passé inaperçu alors que dans le premier pays les lois concernant la prise en charge des enfants des Témoins de Jéhovah sont drastiques voire contraignantes: l'enfant peut leur être retiré pour recevoir des soins appropriés sous injonction d'un juge !!! Cela peu expliquer sans doute pourquoi ils ne sont pas rendus aux autorités françaises.

Les Témoins de Jéhovah sont connus pour leur soumission aux autorités. Ce qui est arrivé est une exception regrettable pour une famille prise dans la tourmente face aux enjeux vitaux qui frappent leur enfant gravement malade. Il s'avère donc qu'il s'agit d'un cas isolé et malheureux de fidèles qui agissent de façon désespérée et incompréhensible pour des raisons qu'on ignore aujourd'hui.

Le fait que les médias télévisés occultent une partie des informations indiquent qu'ils souhaitent perpétrer un amalgame grossier qui n'est pas le reflet des croyances et attitudes de tous les Témoins de Jéhovah ! Imaginons qu'un fait divers de ce genre puisse toucher une autre religion ? Que n'entendrons pas chez les bienpensants crier aux amalgames: il subsiste donc 2 poids deux mesures dans le traitement des religions en France ! Pire au niveau du gouvernement Georges Fenech appel à renforcer les dispositifs visant à nuire encore aux Témoins de Jéhovah !

En souhaitant qu'il n'arrive rien à Ashya, ce cas extrême illustre toute la difficulté que peuvent avoir n'importe quelle famille pour choisir un établissement respectant leur choix thérapeutique pour leur enfant (Voir dossier du Monde à ce sujet). La grand-mère de l’enfant, aurait demandé aux parents de le ramener à l’hôpital au plus vite.

19:06 Publié dans Ashya King, Sang | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook | |

Commentaires

Merci pour cet article louons Jah

Écrit par : Verneau | 31/08/2014

le père s explique dans une vidéo sur youtube , cela montre comment les autorité utiliseront les média pour nous nuire .
mème si ils ne sont plus témoins de Jéhovah " l on sait que l opression peut faire un sage agir en fou "

merci pour ton blog

Écrit par : Marin | 31/08/2014

Merci nombreux pour cette précision.

Écrit par : Utnadri | 31/08/2014

Merci pour l info et tous ses precisions

Écrit par : Chicco mba | 31/08/2014

merci pour ce blog, jah soit beni.

Écrit par : Niccilk | 31/08/2014

que Jéhovah tance les menteurs etles opposants et le remercie de cette vérité

Écrit par : Paes | 31/08/2014

Qu'on laisse ces parents trouver le médicament qui pourra peut-être sauver leur fils. C''est honteux ce qui leur arrive.

Écrit par : Quindroit Rose_Marie | 01/09/2014

et c'est reparti pour la chasse aux sorcières, vraiment on constate que ceux qui n'ont pas réussi à confondre les témoins de Jéhovah, sautent sur la moindre occasion et font des amalgames en vue de leur nuire, prenez garde disait un sage il y a 1930 ans vous risquez de vous trouvez en train de lutter contre Dieu, et une chose et sure contre lui vous ne l'emporterez jamais.

Écrit par : roche | 01/09/2014

Ahaha que jah soit loue pour ces éclaircissementS... Une fois de plus on veut profiter d'une toute petite situation pour nous nuire... Jah ne laissera pas faire...

Écrit par : Kufuana An Abel | 01/09/2014

Les commentaires sont fermés.