Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/08/2014

Le cas du jeune Ahsya King retrouvé en Espagne pose la question des choix thérapeutiques des parents pour leurs enfants

Ashya King est bien vivant; on l'a enfin retrouvé samedi soir à 23h09 locales, dans un hôtel à 3 km de Velez Malaga, dans le sud de l'Espagne ! Il est actuellement dans un hôpital de la région et ses parents sont interrogés par la police espagnole. Le père explique ce que l'hôpital nous a caché; qu'on lui a refusé un traitement pour son fils qu'il pouvait trouver ailleurs ! Cette histoire inouïe qui a été portée jusque dans 190 pays se révèle être un cas saisissant d'une famille courageuse qui désespérée et en dépit de tout ce que les médias disent sur les Témoins de Jéhovah a tout fait  pour trouver les meilleurs soins pour leur fils ! La question du choix des traitements médicaux par les parents est donc lancée à l'échelle internationale...

Une "cavale" pour...offrir un meilleur traitement à son enfant

Au final ce qui se réveillait être un kidnapping de parents Témoins de Jéhovah  irresponsables et meurtriers pour éviter que leur enfant de 5 ans soit transfusé se révèle être, en réalité une course désespérée pour justement trouver le meilleur traitement ailleurs !

Témoin les aveux du père (en anglais) si l'on en juge par la vidéo postée sur YouTube par un de ses fils Naveed une heure avant son arrestation et relayée par les médias britanniques comme Sky News. Le père du garçonnet revient sur son geste, lié selon lui à des raisons médicales, et refuse de se considérer comme un "kidnappeur". Avec beaucoup de dignité, il explique  pourquoi il a décidé d'enlever l'enfant. Le couple a demandé à l'oncologue (celui qui diagnostique et soigne les cancers) qui s'occupait d'Ashya qu'il puisse bénéficier d'un traitement spécifique, disponible en Suisse, en France et aux États-Unis. Cette radiothérapie utilise des protons que le service public de santé britannique NHS n'offre pas pour l'instant. Le spécialiste, a répondu que ce traitement ne serait d'aucune utilité vu le type de cancer dont souffre le petit garçon. Brett King a insisté, se plaignant de la façon dont l'oncologue s'occupait de son fils. A quoi le médecin aurait rétorqué que s'il n'était pas content qu'il exigerait des mesures d'urgence pour l'éloigner d'Ashya. «Nous ne pouvions pas accepter ce système plus longtemps, a répondu le père. J'ai donc décidé de prendre les choses en main.»

Sur la vidéo ci-dessous d'une dizaine de minutes, il réclame la fin de la "chasse à l'homme" lancée par les autorités:

 Sur cette vidéo le père de famille, Brett, loin d'avoir l'air d'un parents irresponsable, et filmé avec son fils relié à la sonde sur les genoux assure: « Comme vous pouvez le voir, il n'a aucun problème, il est très heureux depuis qu'on l'a retiré de l'hôpital (...) Il suit le même protocole médical que celui de l'hôpital et Ashya est en bonne santé (...) Nous n'avons pas été négligents avec Ashya ». Il indique également que son fils «souriait beaucoup plus (...) On a beaucoup parlé de cette machine, comme vous pouvez le voir, tout est branché », ajoute-t-il en désignant la sonde.

Dans une autre vidéo Naveed ayant appris qu'un de ses frères a été repéré par la police tente d'expliquer à son tour le geste de ses parents:

Heureusement que nous avons ces vidéos !  Elles apportent un démenti cinglant contre ceux qui criaient à l'irresponsabilité des parents Témoin de Jéhovah, aussi bien sur les plateaux télé que dans les différents commentaires haineux de personnes ayant, hélas, une vision étriquée des choses et qu'on retrouve un peu partout sur le web !

En attendant, les parents se trouvent dans un commissariat dans l'attente d'être déférés devant l'Audience Nationale», un tribunal de Madrid, a déclaré à l'AFP un porte-parole de la police nationale. La police dispose de 72 heures à partir de leur arrestation pour les déférer à la justice. «L'enfant reçoit des soins hospitaliers, les parents sont en détention et le reste des enfants sont avec ceux d'entre eux qui sont majeurs», a précisé le porte-parole de la police sans révéler où ces derniers se trouvaient.

Beaucoup de bruits, de tapages médiatiques pour rien...

Quel retournement de situation ! L'hôpital anglais a crié haut et fort que l'enfant serait mort en moins de 24h et a déclenché une gigantesque chasse internationale ! Pourtant Brett et Naghemeh King  ont bien pris soin de leur enfant Ashya, contrairement à ce que tout le monde disait. Ils avaient prévus des batteries de remplacement ! Au final on a pourchassé ces gens… et il est vrai que l’enfant a une santé fragile, mais en même temps c’est surtout par ce qu’il est atteint d'un cancer épouvantable, qu’il est probablement condamné quels que soient les soins jusqu'à sa mort. Mais même s'il existe un espoir qu'un traitement fonctionne il faut l'essayer !…Cela peut être très long.

En tout cas les témoins de Jéhovah n’ont rien a voir dans leur cavale, pas plus que la transfusion sanguine

L’action des parents est un geste mu par le chagrin mais touchant et courageux, sans aucun rapport avec leur religion ou le refus des soins, c’est une décision de parents.
Ils ont fait opérer leur enfant et ils n'ont pas refusé les soins. Il est clair que certains ont saisi l'occasion qu'ils soient témoins de Jéhovah pour s'en prendre à leur religion.

Côté journal TV il y a toujours comme un arrière-goût de manipulation en vue de monter en épingle la situation, vu qu’ils ont l’air pas malin d’avoir crié au loup et de se retrouver avec des brebis.

Finalement ces témoins… ils ne sont pas si inhumains qu’on nous le disait,ils craquent, ils saignent et ils pleurent comme tout le monde. Pourvus qu’on leur fiche la paix...

Le problème tabou des hôpitaux qui refusent d'autres thérapeutiques

Le paradoxe c'est que dans cette histoire incroyable ce ne sont pas les Témoins de Jéhovah qui refusent des thérapeutiques pour leurs enfants mais au contraire des hôpitaux !

Et cela très peu de journalistes honnêtes en France pour reconnaître ce fait ! Ainsi, France Info, pour ne citer que cet exemple, indique bien ce matin que l'enfant a été retrouvé et que le père avait expliqué que l'établissement hospitalier leur avait refusé un autre type de soin, sans d'autres précisions ni sur sa religion ou l'état de santé de l'enfant qui est entre de bonnes mains. (Comparer avec un article suisse à ce sujet ici)

C'est que les médias français se retrouvent maintenant bien embarrassés après avoir laisser s'enfler toute une polémique hors-sujet; ils vont devoir faire une fois de plus volte-face et se rendre compte qu'ils ont fait d'une montagne une taupinière...

Commentaires

C'est vraiment une histoire incroyable qui se termine bien ! Quel enfant n'aimerait pas avoir des parents qui se soucient vraiment de lui au point de prendre des décisions aussi courageuses ? Il est vrai qu'ils auraient dû se rendre plutôt et donner des explications sur le coup, mais bon quand on agit sous le coup du chagrin nul ne peut leur en vouloir tant que la vie de l'enfant n'est pas en jeu ! Cette histoire ne semble pas finie; on en entendra sans doute parler encore...Et pourquoi pas: un réalisateur intelligent pourrait en faire un film ?!

Écrit par : Gerard | 31/08/2014

Ce qui me choque, c'est la totale désinformation des médias français. Sur le site de la BBC l'histoire est traitée du début jusqu'à la fin. Il y a même un article qui pose la question du traitement de ce genre de cancer, et du dilemme des parents confrontés à ce genre de situation, contraints de signer pour un traitement qui va au mieux détruire le cerveau de leur enfant...

Les policiers espagnols ont dit, selon la BBC, "il n'y a aucun gagnant dans cette histoire", on pourrait ajouter, il n'y a que des perdants.
En tout cas c'est une honte pour la France de faire du sensationnel d'une histoire aussi triste. Parmi les losers elle finit souvent première.

Écrit par : Lionel | 02/09/2014

Beaucoup trop de contradictions de la part de médias mal informés qui transmettent des informations erronées.C'est dommage pour une presse qui se dit objective et impartiale.Faire appel à Interpol c'est vraiment de la démesure et avoir mis tant de temps pour retrouver une voiture circulant avec 7 enfants dont 1malade prouve toute leur efficacité.Faire des lois pour la discrimination c'est bien mais dans cette triste affaire l’hôpital anglais ainsi que les journalistes se sont attaqués à la religion de cette famille .C'est bien la peine pour l'état français d’accueillir des chrétiens dont la vie est menacée par des intégristes et mené en parallèle une poursuite infernale contre une famille bien intentionnée et sans défense simplement parce qu'elle possède des croyances fondées sur la bible,livre de tous les chrétiens,en agissant pour le bien de l'enfant.A t-on précise que les parents qui ont tué et fait disparaitre leur enfant était sans doute catholiques?

Écrit par : Andarelli france | 02/09/2014

De la part d'un témoin de Jéhovah

Écrit par : Andarelli france | 02/09/2014

Nous n’hésitons pas à soigner nos amies les bêtes, ma chienne a subi cette année 4 opérations,notre affection pour elle ne nous fait pas regarder à la dépense, à combien plus forte raison pour nos enfants qui nous sont si précieux, nous recherchons les meilleurs traitements disponibles sur le marché. C'est ce que font tous les parents aimants. Un Témoin de Jéhovah qui n'abandonne pas ses chiens dans la nature et qui aime et soigne ses enfants. C'est ce qu'a fait ce père de famille responsable et aimant.

Écrit par : Jules | 03/09/2014

Les commentaires sont fermés.