Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/09/2014

Décryptage médiatique objectif du cas d'Ashya King par Claude Askolovitch

Enfin un journaliste français objectif au sujet des déboires scandaleux des parents d'Ashya King ! Dans l'émission 28 minutes du 5 septembre dernier sur Arté présentée par Elisabeth Quin, le journaliste Claude Askolovitch donne une analyse intéressante sur les rapports de force qui se sont joués à travers de cette incroyable saga médiatico-judiciaire...

 

"L'opinion publique mondiale rationnelle et civilisée s'est trompée puisqu'elle a obéit à des émotions contradictoires."

Un "bel affrontement entre deux principes idéologiques"

Claude Askelovitch explique avec brio que le cas d'Ashya King est très intéressant puisqu'il dévoile les contradictions entre 2 principes idéologiques qui gouvernent la société et auxquels sont confrontés la plupart des parents qui souhaitent chercher ce qu'il y a de mieux en matière de traitement pour leurs enfants.

Le premier; l'étatisme ou le principe selon lequel l’État, les médecins, la police savent ce qui est le mieux pour l'individu "malgré lui et contre lui" (une sorte d'infantilisation des individus au profit de l’État.)

Le second qui lui ait opposé est le libéralisme ou le libertarianisme* ou le principe selon lequel on devrait faire confiance aux individus dans leur choix (une sorte de déification des individus au détriment de la réalité).

Loin de vouloir se plier à ces 2 idéologies contradictoires les parents King souhaitaient simplement s'acquitter au mieux de leur rôles de parents responsables.

Reste que l'opinion publique a été malmenée au travers de ces 2 thèses contradictoires ! Pourquoi ? Comme le reconnaît le journaliste "la loi des médias a été plus forte que toutes les idéologies" ! Ayant surpassée ces 2 principes elle a -sans recul-jouée sur l'aspect émotionnel au détriment d'une analyse rationnelle de la situation des King !

En réalité les médias avaient leurs propres lois sur ce sujet: des préjugés !  Avec cette faiblesse ils se sont fait les complices d'un déni d'une autorité parentale (saine) au profit d'une médecine autoritaire désespérante !

Les médias se sont donc fait prendre au piège dans leur propres règles basées aussi bien sur des préjugés que sur ces 2 idéologies fragiles. En conséquence leurs propres certitudes érigées comme des vérités absolues se sont effondrées quand elles se sont avérés ridicules, exagérées et fausses ! La tentative de manipulation médiatique a donc lamentablement échouée...Peut-on pour autant dire que toutes précautions basées sur la peur, la crainte est forcément liberticide ? C'est le piège dans lequel tombent actuellement un grand nombre d'analystes, de journalistes ou d'essayistes. La prochaine note abordera cette nouvelle approche tendancieuse de façon objective.

 

*Libertarianisme: système de pensée dans lequel la liberté individuelle est conçue comme un droit naturel inviolable à condition qu'elle n'empiète pas sur celle des autres. "Pour les libertariens, toute interaction entre humains doit être volontaire et consensuelle. Prendre l'initiative de la force physique contre une autre personne ou la propriété de celle-ci, menacer de le faire, ou commettre une tromperie contre toute personne, constitue une violation de ce principe. L'usage de la force est donc illégitime, sauf pour se défendre".

Les commentaires sont fermés.