Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/10/2014

La synchronisation des feux tricolores réduirait la pollution

Pour lutter contre les monstrueux embouteillages qui engorgent ses routes la ville de Los Angeles a synchronisé 45 000 de ses feux tricolores. Ce procédé permettrait de réduire de façon considérable les pollutions des gaz d'échappement des voitures. C'est une première digne d'intérêt aussi bien pour ceux qui sont sensibles aux questions d'environnement que pour ceux qui conduisent en ville...

 

la.jpg

  Selon le site Gizmodo, "les nouvelles technologies tendent à faire évoluer dans le bon sens les problèmes liés à la circulation si l'on en croit le maire de Los Angeles (...) une nouvelle stratégie de contrôle du trafic en conception depuis trois décennies pourrait permettre aux habitants de mieux circuler dans leur ville (...) Ce nouveau système de contrôle a été achevé en février dernier."

"Le maire, Antonio Villaraigos a affirmé au New York Times que Los Angeles est alors " la première grande ville dans le monde " à exécuter aussi bien tous ses signaux de synchronisation, avant de déclarer que le système permettrait à terme de réduire les temps de conduite et donc la pollution. " En synchronisant les feux de circulation, nous passons moins de temps à l’arrêt, et donc moins de temps à polluer. ""

Une synchronisation pour inciter les conducteurs à lever le pied

En effet dans les grandes villes, au vu de la densité, la plupart des conducteurs sont pressés d'arriver plus vite; donc quand ils voient un feu vert de loin ils ont tendance à dépasser la limite autorisée (ce qui est illégal et dangereux) pour ne pas tomber dans le feu rouge suivant. La plupart du temps les feux sont synchronisée de façon à ce que dès que le premier passe au vert le second passe au rouge en roulant normalement. C'est ce système qui agace les conducteurs...Afin d'éviter de s’arrêter au prochain feu rouge, certains dépassent la limite de vitesse autorisée et consomment donc plus de carburant ! La synchronisation des feux permet donc d'apaiser les conducteurs stressés par ces arrêts répétitifs. Pourquoi n'y avait-on pas penser avant direz-vous ?

Une synchronisation pour limiter la pollution au démarrage

Autre aspect positif d'une bonne synchronisation des feux c'est qu'elle réduit la pollution. Le fait d'avoir sur une voie une succession de feux qui passent systématiquement du vert au rouge obligent les conducteurs qui roulent normalement à s'arrêter à chaque feu. Or qui dit arrêt dit pollution en laissant tourner les moteurs plus longtemps. De plus le démarrage est énergivore; sur beaucoup de voitures, on consomme plus d'essence à redémarrer à répétition qu'en roulant normalement sans interruption !

Une solution contre les embouteillages ?

embouteillages.jpg

Le même site ajoute: "pour la petite histoire, le système remonte à la préparation des Jeux Olympiques de 1984, lorsque certaines intersections entourant le Los Angeles Memorial Coliseum ont été synchronisées. Concrètement, cela fonctionne en envoyant des mises à jour en temps réel par des capteurs magnétiques à travers des câbles à fibres optiques sur la route. Un système informatique, à l’aide de logiciels sur-mesure, calcule automatiquement les fréquences de signal basées sur les flux de la circulation. Selon le Ministère des transports, la fluidité/rapidité du trafic a augmentée de 16% dans la ville, tandis que la vitesse moyenne des automobilistes a augmenté, passant de 24,1 km/h à 27.8 km/h."

Si la synchronisation des feux pouvait se généraliser nul doute qu'on réduirait de façon considérable la pollution, les embouteillages et le stress (et donc les accidents) sur la route. A savoir aussi que d'autres villes ont opté pour une alternative aux feux tricolores en les remplaçant par des petits ronds points; là aussi cela permet de limiter les consommations électriques.

Les commentaires sont fermés.